string(78) "Test 12 {FONT:12} // Dosierungen: test 123 dfasdf asdfW134 245 34" string(62) "Test 12 {FONT:12} Dosierungen: test 123 dfasdf asdfW134 245 34"
Retour à l'aperçu

Carpovirusine® Evo2

Insecticide biologique contre le Carpocapse du pommier et contre la tordeuse orientale du pêcher dans l'arboriculture.

Insecticide spécifique contre les chenilles du carpocapse de pommes, des poires (Cydia pomonella) et contre la tordeuse orientale du pêcher dans toutes les cultures arboricoles.

Arboriculture

Arboriculture en général
Les applications doivent coïncider avec l'éclosion des jeunes larves. Il donc conseillé de contrôler les vols à l'aide de pièges sexuels et de suivre les avertissements phytosanitaires. Il est important d’intervenir dès le vol de 1ère génération.

La lutte combinée confusion et virus est recommandée. Toutefois, lorsque la pression initiale est très forte, il faut continuer d’appliquer le virus jusqu’en fin de saison (septembre). La lutte devra alors se faire sur plusieurs années pour ramener la population à bas niveau.

Carpovirusine Evo2 peut être appliqué en mélange avec les fongicides.

Dose normale par traitement: 1 l/ha, 0.06%

Population de carpocapse/tordeuse modérée: inférieure à 1 larve par arbre et/ou l’attaque à la récolte n’a pas dépassé 1 % : 6 applications à demi-dosage (0,5 l/ha).

Population de carpocapse/tordeuse importante:

Population hivernante entre 1 à 3 larves par arbres et/ou une attaque à la récolte entre 1 à 5% : 6 à 8 applications (ou plus) à demi-dosage (0,5 l/ha), complété avec la lutte par confusion.

Population de carpocapse/tordeuse très importante:

6 à 8 applications (ou plus) à demi-dosage en mélanges avec les fongicides, complété avec la lutte par confusion plus un traitement insecticide (Steward, Pyrinex) sur la première génération. La stratégie de lutte contre la deuxième génération est à définir selon la pression. Si la pression est importante continuer les applications de Carpovirusine Evo2 jusqu’à début septembre.

Faire un contrôle visuel sur fruit en fin de première génération afin d’établir la stratégie pour la deuxième génération. Poser fin juin 40 bandes pièges par parcelle pour estimer la population hivernante et évaluer la stratégie pour l’année suivante.

909 g/l, Virus de la granulose du carpocapse Souche CpGV NPP-R5 : 10 EXP 13 granula/litre
Les virus de la granulose sont des Bacilovirus que l'on rencontre que chez les Lépidoptères. Le virus de la granulose du Carpocapse ne se rencontre que chez quelques tordeuses. Identifié en 1962 au Mexique, sa production industrielle a été élaborée par l'INRA.

L'infection des chenilles de tordeuse par les virus ont lieu par ingestion des particules virales lors des morsures. Dans le corps des chenilles, les granulés sont dissous et libérés. Ils sont véhiculés dans tout l'organisme et intègrent le noyau de nouvelle cellule. Dans les premiers temps, le comportement de la chenille n'est pas modifié, puis on observe un arrêt de l'alimentation et la chenille perd sa mobilité. Au stade final la chenille devient déliquescente.

Carpovirusine Evo2 possède une action larvicide directe sur toutes les générations du Carpocapse ainsi qu'un effet différé, induisant une mortalité dans la population hivernante et une transmission du virus aux générations suivantes. L'effet insecticide s'exprime ainsi dans la descendance du Carpocapse. Il en résulte un contrôle sur le long terme des populations du ravageur dans les vergers traités

Nr. d'art. Emballage Unité Carton Prix/Carton
10 04 11 5 l 235.50 4 x 5 l 940.00
11 85 30 1 l 53.90 12 x 1 l 636.00